Haut

Poser 1 question

Lanceur et allumage tronçonneuse

Les périphériques du moteur 2 temps, les organes indispensables au fonctionnement du moteur.

Les périphériques du moteur de la tronçonneuse thermique se résument au minimum des organes d'allumage, de carburation et de mise en route nécessaires au fonctionnement d'un moteur deux temps.

Grâce à une action sur le lanceur, le vilebrequin du moteur est mis en rotation en même temps que le volant magnétique qui fabrique l'électricité nécessaire à la bougie d'allumage pour provoquer l'étincelle qui enflamme le mélange air / carburant issu du carburateur.

Trouvez une tronçonneuse

Le lanceur de la tronçonneuse

Le principe du lanceur du moteur de tronçonneuse

En tirant la poignée, le cordon enroulé autour de la poulie du lanceur se déroule et entraîne la rotation de l'arbre moteur.

Le lanceur se décompose en plusieurs pièces qu'il est possible de remplacer au détail :

  • La poignée qui sert à saisir fermement le cordon.
  • Le cordon enroulé autour de la poulie, il entraîne sa rotation en se déroulant.
  • La poulie autour de laquelle est enroulé le cordon.
  • Les cliquets qui embrayent la poulie pour le lancement et la débrayent dès que le moteur est en route.

Les principales pannes du lanceur tronçonneuse

Symptômes et panne Constat Réparation
Poignée cassée Poignées neuves disponibles en pièce constructeur ou adaptables Remplacement facile pour le particulier
Cordon cassé
  • Remplacement par de la drisse en polyéthylène
  • Vérifier le diamètre en mm
  • Remplacement facile par le particulier
  • Attention à ne pas extraire le ressort
Le lanceur ne se rembobine pas Ressort cassé Remplacement du ressort par la pièce constructeur Remplacement délicat
Le lanceur n'actionne pas le moteur Cliquets cassés Remplacement des cliquets par la pièce constructeur Remplacement délicat
Poulie cassée Remplacement de la poulie par la pièce constructeur Remplacement délicat

L'allumage de la tronçonneuse

Le dispositif d'allumage du moteur de la tronçonneuse se limite à :

  • un volant magnétique : la rotation d'aimants crée un courant électrique
  • une bobine d'allumage : augmente la tension du courant électrique
  • un capuchon de bougie : antiparasite et transfert de l'électricité à la bougie
  • une bougie : transforme l'électricité en une étincelle qui enflamme le carburant et le comburant dans la chambre de combustion.

Bon à savoir : apparition sur le marché d'une tronçonneuse à allumage électronique robotisé. Le tarif de cet équipement semble le réserver aux machines puissantes et au prix déjà conséquent, mais ouvre la voie à une diffusion possible sur toute la gamme.

La panne d'allumage tronçonneuse

La panne d'allumage se constate en démontant la bougie de la tronçonneuse et en appliquant le culot de la bougie contre le carter moteur tout en gardant le fil de bougie branché.

La manœuvre du lanceur doit provoquer une étincelle entre les électrodes de la bougie (à constater dans un endroit pas trop éclairé).

En cas de bougie usée, refaire le test avec une bougie neuve de caractéristiques identiques. S'il n'y a toujours pas d'étincelle à la bougie neuve placée dans les mêmes conditions, faire tester la bobine et la remplacer si nécessaire en pièce constructeur (assez onéreux) ou adaptable.

Avec une bobine neuve, tout doit fonctionner, si ce n'est pas le cas demander un réglage de l'écartement des vis du volant magnétique. Un mauvais réglage de l'écartement des vis du volant magnétique se traduit souvent par une impossibilité de démarrage à chaud sans problème de démarrage à froid.

La bougie d'allumage tronçonneuse

Chaque bougie possède une appellation spécifique à chaque marque de bougie. Les équivalences entre marques sont à respecter impérativement car elles déterminent les caractéristiques de fonctionnement du moteur.

Les symptômes d'une mauvaise carburation se constatent à l'état de la bougie. Toute anomalie doit amener à un réglage d'allumage ou de carburation.

En savoir plus : réglage carburateur tronçonneuse

ÉTAT BOUGIE CAUSE
NORMAL : léger dépôt marron clair Fonctionnement normal du moteur
CHARBONNE : dépôt noir et sec Richesse excessive
HUILEUX : dépôts gras Trop d'huile dans le mélange
VITRIFIÉ : électrode jaunie et brillante Mauvais réglage du ralenti
CALAMINÉ : croûte jaunâtre
  • Ralenti trop bas
  • Moteur utilisé en sous-régime
SURCHAUFFÉ : électrode blanchie
  • Richesse trop basse
  • Manque d'huile dans le mélange
BRÛLÉ : électrodes fondues Surchauffe moteur
ENDOMMAGÉ : électrode centrale détruite Richesses beaucoup trop basse

Cette page vous a intéressé ?

Envoyer à un ami

Pour aller plus loin ...

 
 

Poser une question

Téléchargements

Guides, fiches pratiques, lettres & contrats-types, ...

4800 documents sur comprendrechoisir.com Gratuit

Retrouver ComprendreChoisir sur :

Lanceur tronconneuse: tout sur le lanceur et allumage de tronçonneuse
© 2007-2014, Fine Media | Qui sommes-nous ? | Contact | CGU | Charte de modération | Plan du site | Devenez rédacteur
Professionnel, soyez présent gratuitement sur notre site | Recevoir des demandes de devis, contacts qualifiés | Publicité & partenariats | Agence RP, eRéputation